Le grand challenge des radioamateurs grâce au numérique

Depuis plusieurs années, le panorama radioamateur change passablement.

On peut noter diverses étapes dans cette évolution depuis la radio de grand-papa.

Dans les années 80-90 c'était le packet-radio et le pactor/amtor qui caractérisaient le virage technologique. Actuellement, il est vrai que tout ceci semble déjà venu d'un autre âge.

L'IAPC, The International Amateur Packet Club, dans sa grande sollicitude pour la communauté amateur a pris la balle au bond à chaque évolution et aujourd'hui notre jeunesse pourrait être fort intéressée d'apprendre que la radio et la magie qui en découle est totalement imbriquée aux outils informatiques modernes, puisque quasiment tous les shacks d'opérateurs se garnissent de systèmes numériques et de « computers » d'année en année.

Le manque d'information auprès de notre jeunesse est endémique chez nous les radioamateurs et il est bien dommage de ne pas faire les efforts d'information nécessaires auprès de nos jeunes, qui ne jurent d'ailleurs que par les technologies modernes. Ils sont nés avec un smartphone ou une tablette tactile entre les mains depuis leur tout jeune âge et ils nous ignorent. Ce vivier de radioamateurs potentiels est à conquérir par le biais de ce qui les intéresse journellement, sachant que les radioamateurs se servent des même outils qu'eux pour numériser la radio.

C'est un euphémisme de croire que notre jeunesse s’intéressera à la radio d'amateur en leur parlant uniquement de télégraphie ou de BLU… Même si c'est génial et fort intéressant, ils rigolent et se moquent gentiment de nous.

Voilà donc pour le bilan actuel peu rutilant.

J'aimerais vous parler un peu d'avenir plutôt que de ressasser ce qui nous a auréolé, avec un précieux indicatif tant désiré et pour finir acquis, pour certain après de longues heures d'apprentissage. Certes il est formidable d'avoir, pour certains, eu cette volonté, sachant que leur métier n'avait rien de technique et que pour eux ce fut difficile, mais l'avenir ne se peindra plus de la même manière. Aujourd'hui, quasiment tout le monde est ancré de près ou de loin dans la technologie et l’intellect de la race humaine change et évolue très vite.

Le service radioamateur par contre a toujours les mêmes motifs d'exister : la performance, l'expérimentation, l'auto-apprentissage d'une passion et un esprit résolument dévolu à aider nos semblables, le fameux « HAM SPIRIT ». Que de grandes causes ! Ça c'est bien ! Enfin un peu de soi que l'on peut offrir aux autres, tout en s'adonnant à ce qui nous passionne. Vous avouerez que dans la vie, si tout était construit sur ce modèle, on serait peut-être moins malheureux sur cette planète.

Pour les personnes qui ne connaissent pas nos activités, il est vrai que nous passons un peu pour des illuminés ; mais à qui la faute ? C'est bien la nôtre, car nous n'allons pas ou peu au devant de nos concitoyens, nous restons en vase clos la plupart du temps, cachés derrière les murs de nos shacks, en cultivant le secret de notre passion. Là, on a tout faux… Ça bouge un peu plus, depuis quelques années, mais ce n'est pas encore assez.

Jeunes et moins jeunes, sortez de vos tanières ! Participez aux activités organisées par vos associations : ateliers techniques, présentations et démonstrations publiques, assemblées générales des associations, cours et informations techniques. Rejoignez autant que faire se peut des groupes d'activités, prenez vos enfants et leurs copains avec vous et motivez-les !

Un seul mot d'ordre est à clamer haut et fort : « devenez moderne ! » Vivez votre hobby aux couleurs du jour et surtout, évoluez et ne nous abreuvez plus avec vos vieilleries qui font fuir la jeunesse. Montrez de la cohésion et forcez les autorités qui nous régissent à vous écouter en nous permettant d'évoluer technologiquement, ceci en ouvrant au service amateur les fréquences, les modes, les protocoles et les puissances nécessaires pour pouvoir structurer nos réseaux de manière moderne, ceci sans contraintes stupides avec des idées d'un autre âge.

Certes, il est dur d'encaisser cela. Votre serviteur a 63 ans et pourtant il... « locomotive » toujours plus ; comme quoi il n'y a pas d'âge pour réaliser que le monde d'aujourd'hui est en pleine mutation technologique et que les radioamateurs doivent suivre l'évolution, sans quoi notre hobby va s'éteindre ou deviendra encore plus insignifiant.

Bien à vous.

Rodolphe HB9VAB

Membres IAPC

Pour accéder à vos données personnelles, veuillez utiliser l'onglet "Membres IAPC" dans le menu horizontal.